we sign it - Chez Yves Rocher, travaille et tais-toi !

Chez Yves Rocher, travaille et tais-toi !

Stop à la répression syndicale en Turquie !

La direction de Kosan Kosmetik, une filiale à 51 % du groupe Rocher plus connu sous le nom d'Yves Rocher, a exclu ses salarié·e·s, en majorité des femmes, coupables à ses yeux de s’être syndiqué·e·s. Elles demandent leur réintégration et dénoncent l’inaction complice du groupe français. 

A Gebze, l'arrondissement industriel qui jouxte Istanbul, l'usine Kosan Kozmetik emploie 378 personnes pour fabriquer des produits du Groupe Rocher destinés au marché turc.

Premier fournisseur de cosmétiques du pays, cette filiale du groupe est aussi experte du non-respect des droits de ses salarié·e·s. 

Depuis le mois de mars, elle a exclu plus de 130 de ses salarié∙e∙s : en majorité des femmes, coupables à ses yeux de s’être syndiqué∙e∙s.

La liberté syndicale est pourtant un droit à la fois reconnu par la constitution turque et par les conventions internationales de l’OIT*. Mais le Groupe Rocher préfère mettre à la porte une partie de ses salarié·e·s qui travaillent dans l'usine depuis parfois plusieurs années que de reconnaître leur syndicat.

Signons et partageons la pétition pour demander au groupe Yves Rocher de faire pression sur sa filiale pour qu'elle réintègre toutes ces personnes sans discrimination vis-à-vis de leur engagement syndical !

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage